Le Conseil National De La Communication CNC Demande Au Gouvernement De Mettre En Place Des Textes Qui Permettraient L’exonération Du Matériel D’équipement Pour Les Médias

CNC

copyright@site du gouvernement du Burundi

Le conseil national de la communication CNC demande au gouvernement de mettre en place des textes qui permettraient l’exonération du matériel d’équipement pour les médias. Le président dudit conseil l’a dit ce lundi lors de la présentation des réalisations de ce conseil pour l’année 2017.

Karenga Ramadhan promet la mise en place d’un numéro vert pour les journalistes en difficulté sur terrain.

Karenga Ramadhan affirme que les textes importants ont été promulgués notamment la loi organique portant organisation, fonctionnement et composition du CNC qui a été promulgué par le chef de l’État en date du 8 Mars qui lui accorde les moyens législatifs et règlementaires de pouvoir délivrer la carte de presse au professionnel. Il affirme qu’il y a une rénovation  car les cartes qui seront délivrées, ne seront pas seulement pour les professionnels mais aussi pour tous les autres collaborateurs en matière de presse et communication. Et là il fait allusion aux formateurs bénévoles aux volontaires, aux indépendants qui exercent le métier d’une façon informelle.

Dans ce rapport le CNC a aussi surtout insisté pour que les pouvoirs publics puissent ériger les textes d’application de la loi organique et de la loi sur la presse.

Ces textes législatifs accordent par exemple l’exonération aux organes de presses burundais publics et publics tous le matériel  d’équipement mais Karenga Ramadhan affirme qu’on ne précise pas exactement quel type de matériel qui sera exonéré et quels sont les conditions pour avoir ce matériel pour que l’Office Burundais des Recettes puisse effectivement travailler en conséquence.

Dans ce rapport la CNC demande aussi  aux autorités d’accompagner les journalistes et les techniciens pour pouvoir travailler en toute quiétude sur terrain au moment où ils sont enregistrés au CNC et lorsque ils exercent leur profession d’une façon légale.

Le CNC a aussi lancé un appel aux médias de travailler en professionnel  tout en respectant les textes, les lois, et les codes d’Étiques et Déontologies de la presse burundaise qui est l’émanation même du professionnel.

L e CNC rappelle aussi les responsables des médias de faire inscrire les journalistes pour qu’au moment de la distribution des cartes de presse, tous les journalistes les reçoivent.

Karenga Ramadhan a terminé en disant qu’une fois ces cadres respectés, des écarts de langage, des différences, des incompatibilités des humeurs, entre les médias et le pouvoir publier ou entre les médias et la population seront évités.

Sandrine Josée BAHATI

Sandrine Josée BAHATI est une Journaliste au Journal Magara Times qui reporte sur la Santé, l'Éducation et les Relations. Sandrine est aussi Présentatrice des Émissions de Santé, de l'Éducation et des Relations à la Radio Magara Times FM. Contact: bjsandrine@magaratimes.com

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser un commentaire.